L’asperge – Sarah Morant


Mes lectures, Mes préférences / vendredi, mai 10th, 2019
L’asperge

L’asperge est un roman écrit par Sarah Morant, paru chez Hachette Romans.

Après une petite après-midi shopping sur Bordeaux, j’ai fait un petit tour à la Fnac. Comme toujours, je me suis perdue au rayon des livres. Et c’est là que je l’ai trouvé. Indécise, à déambuler pendant 20 minutes, je m’apprêtais à rentrer chez moi sans nouveau livre à dévorer. Impossible de faire un choix parmi toutes ces œuvres. Mais, j’ai été attiré par le nom de l’auteure. Comme vous le savez si vous suivez mon blog, j’ai déjà lu Fragiles, un titre de Sarah Morant. Je l’ai A-DO-RÉ. Alors, ni une ni deux, j’étais en caisse avec L’asperge. Bon, je vous l’accorde, dis comme ça, c’est vraiment étrange.

Il ne m’a fallu que quelques heures pour le dévorer. Bien sûr, entrecoupées, malheureusement, j’aurai aimé me plonger dans la lecture et ne pas m’arrêter jusqu’à en atteindre la fin.

Mais parlons du résumé !

Alizée est atteinte du syndrome d’Asperger. Elle ne sait pas comment réagir en société, elle n’a pas les codes des interactions sociales. Alors, sa vie se base sur tout un tas de post-it, ils lui permettent de se souvenir comment agir lors des différentes situations qu’elle peut rencontrer. Blaise, son frère jumeau, est son pilier au quotidien. Il n’est pas atteint de ce syndrome. Tous les deux, ils forment un duo inséparable. Il est le seul à la comprendre. Il est le seul avec qui elle peut être elle-même. Alizée aimerait trouver quelqu’un avec qui elle n’aurait pas besoin de son mur de post-it, mais, il est peut-être déjà dans sa vie…

Mon avis

Ce roman est incroyable. L’auteure nous permet de mieux comprendre une personne atteinte du syndrome d’asperger, ce n’est pas rempli de stéréotypes, elle a fait de nombreuses recherches pour nous proposer quelque chose de réel. On apprécie dès les premières lignes le personnage de Alizée, et très vite on considère le syndrome asperger comme un simple trait de caractère. Elle contribue à sa manière à faire changer le monde, en proposant un nouveau regard sur l’inconnu, et éviter ainsi le manque de connaissance pouvant entraîner la haine et les rejets dans la société. Il est vrai que dit comme ça, ça semble très utopique, mais lire des livres comme ça me donne espoir que les différences deviennent des qualités aux yeux de tous.

Pour ce qui est des autres personnages, on les aime tout de suite. J’ai beaucoup apprécié passer plusieurs heures à leurs côtés, et j’ai ressenti un peu de nostalgie lorsque j’ai fermé la dernière page de ce roman.

En conclusion, je n’ai pas été déçue, et je vais donc acheter tous les autres livres de Sarah Morant en espérant voyager autant que dans Fragiles et L’asperge.
 
& toi ? As-tu prévu d’acheter ce roman ? L’as-tu déjà lu ? Laisse-moi ton avis !

2 réponses à « L’asperge – Sarah Morant »

  1. Coucou,
    Ce livre a l’air intéressant, je n’en ai encore jamais lu qui traite de ce syndrome.
    Je regarderai à l’occaz s’il est disponible à la bibliothèque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *